Combien de ramonages par an pour un poêle ou un insert

Quel que soit l’appareil, à bois ou à granulés, poêle ou insert, le ramonage doit être effectué au minimum deux fois par an. Ceci est une exigence du règlement sanitaire départemental, et s’applique à tous les appareils de chauffage à combustible solide. En fonction de l’utilisation et de la qualité du bois, un ramonage plus fréquent peut-être nécessaire. Il faut notamment se poser la question si les vitres et l’intérieur de l’appareil sont toujours noirs. Dans ce cas, la combustion est vraisemblablement incomplète et génère beaucoup de suies. Celles ci ont deux effets indésirables :

- Elles sont combustibles et peuvent donc, à une certaine température, s’enflammer. On a alors un feu de cheminée ou feu de conduit. La température à l’intérieur du conduit peut dans ce cas dépasser les 1000 °C. Après un feu de cheminée, il est nécessaire de procéder à un diagnostic du conduit avant de le réutiliser.

- Elles bouchent progressivement le conduit de fumée, et des refoulements peuvent ainsi se produire, allant dans certains cas jusqu’à l’intoxication CO.

Bien entendu, ces risques n’existent pas si l’appareil est correctement utilisé et entretenu. A noter : les tubages et conduits métalliques ne doivent être ramonés qu’avec un hérisson plastique. Il faut bien sûr dans ce cas éviter de faire le ramonage avec un conduit chaud…


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *