Chauffage au bois et particules fines

Les chauffage au bois a été accusé d’être une source importante de pollution par les particules fines, notamment en Ile de France.

Il apparaît avec le recul que la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Île-de-France (DRIEE IF) a donné des chiffres erronés.

Cette erreur a été relevée dans un article très pertinent de Que Choisir :http://www.quechoisir.org/equipement-de-la-maison/amenagement-chauffage/actualite-feux-de-cheminee-une-interdiction-qui-pose-question .

En effet, les chiffres avancés par la DRIEE comme quoi 23% des émissions de particules fines en Ile de France seraient dues au chauffage au bois sont en contradiction totale avec les chiffres d’Airparif. D’après cette étude, les feux de bois (domaine beaucoup plus vaste que le chauffage au bois, car il inclut les feux de jardin ou agricoles) ne représentent que 5% des particules fines l’hiver, et 1,5 % l’été.

On est très loin des chiffres annoncés.

Il n’en reste pas moins vrai que le bois brûlé dans un foyer ouvert ou un appareil de mauvaise qualité émet des particules fines, sources de pollution.

Pour se chauffer au bois sans polluer, il faut donc suivre quelques règles très simples : Acheter un poêle ou un insert de qualité, ne surtout pas surdimensionner l’appareil, brûler du bois bien sec en faisant des feux vifs.


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *