Accumulation ou rayonnement

Pour un poêle à bois, l’accumulation et le rayonnement sont souvent confondus. Ils sont souvent liés, mais correspondent à des réalités très différentes.

L’accumulation, ou inertie, rend compte de la capacité du poêle à accumuler la chaleur durant les périodes de fonctionnement, pour la restituer progressivement durant les périodes où il est éteint.

Le rayonnement correspond à l’un des deux modes de diffusion de la chaleur pour chauffer une habitation : convection (mouvements d’air), qui peut être naturelle ou forcée, ou rayonnement qui correspond à de l’énergie transmise sous forme d’onde. Les matériaux ayant une grande capacité à rayonner (comme la pierre) émettent un rayonnement ayant une longueur d’onde assez grande. Ce rayonnement est très confortable. A contrario, les matériaux ayant une faible propension à rayonner (comme l’inox) émettent un rayonnement ayant une courte longueur d’onde. Ce type de rayonnement est tout aussi efficace pour chauffer une pièce, mais est un peu plus agressif.

Comme les poêles par accumulation sont souvent revêtus de pierre, on entend vanter les vertus du rayonnement de ces poêles. Mais il existe des poêles à inertie dans lesquels les pierres sont cachées, et ne rayonnent donc pas dans la pièce. Il existe aussi des poêles sans inertie, avec des pierres apparentes.


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *