CITE 2017: Comment installer un poêle à bois en profitant du crédit d’impôt

 

Installer un poêle à bois avec Nature et Feu permet de bénéficier du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) et de récupérer 30% du prix du matériel sous forme de crédit d’impôt, à certaines conditions.

 

Le CITE 2017, comment ça marche ?

Le Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique (CITE) s’applique à un certain nombre de travaux de rénovation qui améliorent significativement les performances énergétiques d’un logement (chauffage, production d’énergie, isolation…).

Il a été renouvelé par la loi de finance de 2017, et s’applique à toutes les dépenses engagées jusqu’au 31 décembre 2017.
Les poêles à bois ne sont pas seulement une source de chaleur performante et esthétique : il sont aussi très économes en matières premières. Leur haut rendement énergétique et leur source d’énergie renouvelable leur permet de faire partie des travaux de rénovation donnant droit au CITE.

 

L’installation d’un poêle à bois par un professionnel (ou le remplacement d’un ancien modèle) permet donc de récupérer 30% du prix d’achat du matériel, sous la forme d’un crédit d’impôt.

Le crédit d’impôt 2017 présente un avantage sur la réduction d’impôt : il peut donner lieu à un remboursement des sommes non perçues si le montant dépasse l’imposition, ou si le contribuable est non-imposable.

 

Sous quelles conditions s’applique le CITE pour un poêle à bois ?

 

Les propriétaires comme les locataires peuvent bénéficier du CITE lorsqu’ils font l’acquisition d’un nouveau poêle à bois. Il est cumulable avec le PTZ, la TVA allégée, les éco-subventions de l’ANAH (qui peuvent s’élever à 50% des dépenses) et les différentes aides locales pour la transition énergétique des français.

 

Conditions d’application du CITE

  • Les travaux doivent être effectués dans une résidence principale, terminée depuis 2 ans.
  • L’installation doit avoir été terminée pendant l’année correspondant aux revenus déclarés.
  • L’installateur doit être « Reconnu Garant de l’Environnement », ou RGE (c’est le cas de Nature et Feu).
  • Le nouveau poêle à bois doit répondre à des critères de performance.

 

Critères de performance des poêles à bois

  • Le poêle à bois doit assurer un rendement énergétique d’au moins 70%
  • Sa concentration en monoxyde de carbone ne doit pas dépasser les 0,6%
  • Il doit être certifié conforme aux normes NF 14785, NF EN 13 240, EN 15 250 ou NF D 35 376.

 

En faisant appel à Nature et Feu pour l’achat de votre poêle à bois, les modèles installés sont garantis conformes aux critères de performance pour bénéficier du CITE.

 

Plafonnement des dépenses pour le crédit d’impôt

 

Le CITE 2017 est plafonné sur le critère du montant des dépenses prises en comptes. Celles-ci sont limitées à 8 000 euros pour une personne seule, ou 16 000 euros pour un couple (avec une majoration de 400 euros par personne à charge).

Par exemple, pour un couple avec deux enfants, le plafond des dépenses est de 16 800 euros, soit un crédit d’impôt maximal de 5 040 euros.

 

Comment mentionner le poêle à bois sur sa déclaration d’impôt sur le revenu ?

 

Pour déclarer correctement l’installation de son poêle à bois et bénéficier du CITE 2017, il suffit d’ajouter le CERFA correspondant à sa déclaration de revenu. Pour la déclaration 2017 des revenus de 2016, il faut télécharger ce document et inscrire le prix du poêle à bois dans la case 7AR.


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *