Cheminée : quel confort thermique pour votre logement ?

Une des questions les plus importantes au moment de rénover son chauffage, c’est celle de la quantité de chaleur générée ! On sait que la cheminée est le chauffage le plus économique, mais est-elle en mesure de vous apporter tout le confort thermique dont vous avez besoin en hiver ?
 
 

Le confort thermique de la cheminée

 

Rappelons d’abord que le confort thermique est une notion subjective : il ne se résume pas à produire de la chaleur en quantité élevée. Chacun a une idée différente de la température idéale : il est donc important de disposer d’une source de chauffage que l’on peut moduler et ajuster pour garantir un confort thermique sur mesure.
 

D’emblée, les cheminées anciennes sont écartées : les modèles vétustes, à foyer ouvert, ne présente aucune garantie de performance thermique. Les échanges de température constant avec la pièce génèrent un gaspillage de chaleur. Aujourd’hui, les cheminées à foyer fermé ou les inserts sont plébiscités : ils assurent une rentabilité énergétique nettement supérieure, et un pouvoir chauffant modulable, à même d’assurer le confort thermique de votre logement.
 

Dans le cas d’une cheminée à foyer fermé, la chaleur est diffusée par convection naturelle ou par rayonnement.
 

La convection naturelle est produite par l’entrée d’air froid dans le foyer, qui est ensuite chauffé en passant dans une double paroi. L’air ainsi chauffé est diffusé dans la pièce en passant par les ouvertures en haut de l’insert, ou par les grilles de convection.
 

Le chauffage secondaire, par rayonnement, est réalisé par le rayonnement d’air chaud à partie de la paroi de la cheminée.
 

Chauffage principal ou d’appoint ?

 

Certaines cheminées à foyer fermé sont équipées d’un système de distribution de chaleur, qui permet de convoyer la chaleur dans d’autres pièces. Si le logement est de petite taille, ou très bien isolé, le chauffage au bois peut représenter la source unique du chauffage.
 

Cela dit, dans la plupart des cas, la cheminée à foyer fermé est avant tout un chauffage d’appoint, pour le salon (et parfois les pièces contiguës). Son confort thermique local permet de se faire le relais du chauffage principal (gaz ou fioul) pendant les mois les plus froids de l’année, avec d’excellentes performances de production de chaleur dans la salle de vie.

 

La régulation de la chaleur

 

Surtout, la cheminée peut être un mode de chauffage souple et réactif : l’utilisation des granulés (ou pellets) offre une grande souplesse dans l’alimentation en combustible, et permet d’ajuster la chaleur au niveau de confort thermique souhaité.
 

Mieux, certains modèles de « thermocheminées » sont équipées d’une alimentation automatisée en combustible. Elles permettent de réguler la quantité de chaleur selon les heures de la journée, comme avec un thermostat, pour un confort thermique sur mesure.

 
 

Un logement adapté à votre confort thermique

 

Le confort thermique dépend aussi, en grande partie, des caractéristiques du logement ! L’isolation, tout d’abord, est fondamentale pour conserver la température. Faire des travaux d’isolation ou de remplacement des fenêtres (dans un bouquet de travaux) peut être nécessaire pour garantir le confort thermique dans les logements les plus anciens.
 

Le revêtement des murs joue aussi : des parois lambrissées de bois, comme on en trouve à la montagne, offrent un meilleur confort que du carrelage. Enfin, au sol un tapis épais ou de la moquette améliorent la sensation thermique.
 

Vous souhaitez améliorer votre confort thermique pendant les mois d’hiver ? Faites appel à un expert Nature & Feu et faites installer une cheminée à foyer fermée !


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *