Faut-il obligatoirement tuber un conduit ?

Au sens strict, un conduit de fumée n’a pas nécessairement à être tubé. Néanmoins, il doit répondre à un certain nombre d’exigences. Les conduits maçonnés (briques ou boisseaux) ne répondent pas forcément à toutes ces exigences : section constante et lisse, étanchéité aux fumées, résistance à l’humidité et aux condensats, section correspondant aux caractéristiques de l’appareil. Le plus simple est alors de les tuber, ce qui permet, en une seule opération, de réhabiliter le conduit en le rendant conforme à tous les points sus-mentionnés. D’autre part, le tubage facilité le ramonage : en effet, la section étant constante, le ramoneur peut travailler d’en bas. A contrario, si la section du conduit est supérieure à la section de sortie de l’appareil, il est probable qu’il doive intervenir par le toit, ce que beaucoup de ramoneurs refusent. Enfin, le coût d’un tubage n’est pas prohibitif, alors qu’il y a également un coût à ne pas tuber : scellement dans le conduit d’un raccord sur boisseau, mise en conformité du haut du conduit et mise en place d’une cape pare pluie conforme.


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *