Création de conduit

Si la plupart du temps, les conduits de fumées sont déjà existants dans les maison (le plus souvent en brique ou en boisseaux de terre cuite), il arrive qu’il n’existe pas de conduit, ou que celui-ci ne soit pas placé au bon endroit. Il faut donc procéder à une création de conduit. Dans ce cas, le plus rapide et le plus économique consiste à créer un conduit métallique isolé. Il en existe de nombreuses marques, la plus connue en France étant sans doute Poujoulat, mais il en existe bien d’autres de très bonne qualité, notamment Isotip ouModinox. Les éléments s’emboitent les uns dans les autres de façon étanche. Le conduit de fumées doit bien sur être conçu et réalisé en respectant les dispositions légales et normatives, et en particulier l’arrêté du 22 octobre 1969 relatif aux conduits de fumées, la notice des fabricants et le DTU 24.1. Le conduit doit notamment satisfaire aux exigences suivantes :

- Le débouché doit être 40 cm au dessus de tous les obstacles dans un rayon de 8m.
- Les matériaux combustibles doivent être écartés d’une distance de sécurité par rapport à l’extérieur du conduit (la plus grande des deux distances entre celle donnée par le DTU et celle donnée par le fabricant : en général 8 cm).
- Il faut limiter au maximum les dévoiements (maximum 2 coudes à 45°)
- Le diamètre du conduit doit être adapté à l’appareil. Celui-ci doit dans tous les cas être calculé selon la norme NE EN 13384-1. Ensuite, il n’y a pas de minimum pour les poêles, mais un minimum de 150 mm pour les inserts et de 180 mm pour les appareils prévus pour fonctionner porte ouverte.
- Les traversées de pièces habitables doivent être coffrées afin qu’on ne puissa pas poser la main dessus, et que l’on soit certain du respect dans le temps des distances de sécurité. Ce coffre doit être ventilé.
- Il est interdit d’assembler des tronçons de marques différentes.

Ces conduits, installés selon les textes en vigueur, sont généralement plus performant que des conduits classiques tubés : meilleure isolation du conduit, et donc moins de condensation (surtout avec les poêles modernes à très haut rendement pour lesquels les fumées sortent plus froides que pour des appareils d’entrée de gamme), tirage plus régulier…


Partager ou imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *